L’avenir du jeu de poker d’ici quelques années

Pour de nombreux joueurs, un titre sur l’EPT a depuis longtemps représenté la consécration ultime. Mais au début de l’année 2017, la donne pourrait sûrement changer. Auparavant, gagner un tournoi de l’EPT était vraiment exceptionnel. De quoi changer toute une carrière, et de proposer des contrats de sponsoring à de multiples joueurs, comme Bertrand Grospellier, Vicky Coren, Jason Mercier, Liv Boeree ou encore Noah Boeken.

Depuis des années que les tournois de l’EPT n’ont cessé d’évoluer et de grandir. Au tout début, c’était seulement un tournoi d’un jour avec une cagnotte de 1 000 euros. Aujourd’hui, ils sont devenus de véritables festivals qui s’étendent sur deux semaines, comprenant des milliers de joueurs et plus de 100 tournois. Mais à la grande surprise des adeptes de ce tournoi, PokerStars a annoncé son arrêt définitif.

Un marché de plus en plus concurrentiel

Lors du grand final de la 3ème édition de l’EPT en 2007, le gagnant pour la première fois a remporté environ un million d’euros. En effet, Gavin Griffin à cette occasion a gagné la somme de 1,8 million d’euros. Un gain deux fois supérieur à ce que le précédent vainqueur a remporté.

Et durant les cinq ou six années suivantes, le développement de l’EPT s’est fait de manière vraiment exceptionnelle. Toutefois, après des années de croissance effrénée, le marché a connu une véritable saturation.

Une régression fulgurante du nombre de joueurs

Le titre perdait de sa valeur, en raison d’un vainqueur chaque mois.  L’enseigne a alors décidé d’essayer de nouvelles destinations, mais le nombre de joueurs diminuait de moins en moins. Après deux ans, seuls les tournois de Barcelone et de Prague présentaient encore une progression.

Ainsi, PokerStars a pris la décision de diminuer le nombre d’étapes pour que celles restantes soient beaucoup plus intéressantes. En parallèle, on note également une concurrence de plus en plus rude.